Forum basé sur la série Teen Wolf
 

Partagez|

Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Dim 13 Oct - 19:51


J'avais beau être dans un état lamentable je n'allais pas le laisser à la merci du monstre qui avait cru me tuer. Hors de question qu'il ne soit pas protégé. Et même si j'avais noué des liens avec Scott, Isaac et les autres, je ne voulais pas les mettre en danger aussi. Donc j'allais le protéger moi-même.

J'attendais donc que Katie parte et je me levais tant bien que mal. Plusieurs de mes blessures s'ouvrirent de nouveau. Le sang suintait par les points de sutures. Je parcourais la distance qui séparais l'appartement et l'école lentement mais surement. Les gens me trouvaient bizarre et certains s'arrêtèrent même pour me demander si ça allait. Je leur souriais en leur disant que j'avais connu mieux mais que ça allait.

J'arrivais enfin à l'école. Je me mettais dans un coin tous seul et lui envoyais un SMS pour lui signaler ma présence. Je lui disais aussi où je me trouvais. Puis je m'asseyais adossé à un arbre et l'attendais en respirant lentement pour essayer de cacher ma douleur.

Quand enfin il apparu ; je l'avais senti arrivé de loin vu l'odeur exquise qu'il dégageait ; musqué si je ne m'abuse ; je lui servait un grand sourire et tentais de me lever, ce que je fis non sans mal et en m'appuyant un peu sur lui. Je l'embrassais :

"Salut mon ange. Comment vas-tu ?"


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Lun 14 Oct - 21:49




Encore une journée de classe. Je dis ça d'une manière un peu dépitée mais c'est totalement normal. Vous voyez les jours passaient lentement parfois, et en ce moment j'étais en plein dedans.
Les seules choses qui me faisaient du bien étaient de faire mon sport, ma danse, de voir mes potes et surtout de passer du temps avec Ethan.

Je n'avais pas eu un seul sms de la nuit et je devais avouer que je n'aimais pas ça. J'avais pris l'habitude de ces petits mots doux même si ça faisait un peu niais pour certains, moi j'adorais ça.
Mais voilà, aucune nouvelles jusqu'à ce que je reçoive le message qui m'avait rendu mon sourire colgate.

Sans attendre me voilà parti en sa direction. Habillé d'un beau pantalon me moulant bien et d'une chemise noir surmontée d'un gilet gris, je ne pus m’empêcher d'ouvrir un peu celle-ci afin de laisser apparaître mon torse. Non pas pour le draguer, car ça c'était fait, mais parce que j'aimais etre beau pour lui.
Je le vis de loin. Adossé contre son arbre, son magnifique sourire aux lèvres et son regard envoûtant.
Seulement il n'allait pas l'air dans son état, il s'appuya fortement sur moi pour se relever et je voyais bien qu'il n'était pas bien à l'aise.

Je répondis donc à son baiser en le prolongeant un peu avant de vouloir faire ma fouine, enfin, surtout afin de savoir ce qu'il avait.

Bonjour poussin. J'ai eu peur, pas de message depuis hier.

Je lui fis mon petit regard "énervé" avant de lui lancer mon plus beau sourire.

Je suis content de te voir, mais est-ce que ça va ?? Tu n'as pas l'air bien.

J'avais pris sa main dans la mienne. J'adorais sentir la chaleur qu'il avait en lui, en plus d’être fort et tout en muscle il était comme un radiateur que j'aimais câliner encore et encore.





Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Mar 15 Oct - 14:47


Je le laissais prolonger le baisé et l'écoutais en lui servant le sourire qu'il préférait chez moi :

"Excuse moi pour l'absence de message mon beau. Mais j'étais disons....occupé...."

Je détournais les yeux. Il y avait tant de chose que je voulais lui dire. Mais il était plus en sécurité en ne sachant pas ma condition. Et si ça se trouve il me quitterais s'il savait la vérité. Et pourtant il ferrait un splendide loup-garou. Il était déjà parfait. Mais sa gentillesse, son calme, son amour en ferait une puissante créature de la nuit pour ceux qu'il appréciait. Je l'avais compris en le rencontrant. Si je n'avais pas changé un peu je n'aurais jamais pu l'avoir. Jamais nous ne nous serions rencontrés. Et bien sur jamais je n'aurais pu comprendre la force de Scott et Derek.

Je serais encore sous la coupe de ce malade que j'avais quitté. Cette nouvelle liberté, même si elle comportait des risques, je la devais à Danny. C'est lui qui avait transformé le garçon méchant et violent, qui était arrivé à Beacon Hill dans le seul but de faire de Derek un membre de sa meute, en le jeune homme que je suis maintenant. C'est aussi pourquoi je devais le protéger du mieux que je pouvais. Si jamais Deucalion vient à apprendre que je suis toujours vivant, il s'en prendra à lui c'est sur. Je devais donc être là pour le garder.

Et puis je n'allais pas m'en privé. Il était arrivé et sa chemise était entrouverte laissant apparaître sa magnifique peau et le dessin de quelques muscles, sans doute le début de ses pectoraux. Sa main se glissa dans la mienne et je frissonnais à son contact. Je levais les yeux et plongeais dans les siens passant ma main libre délicatement sur son visage avant de la passer derrière sa tête pour le tirer à moi et déposer un baisé ardent sur ses lèvres :

"On fait aller. J'ai eu quelques ennuis hier soir. Mais ça va passer."

Je posais ma main libre sur mon flanc où une douleur venait de me prendre soudainement. Je gardais mon sourire tentant de lui cacher ma douleur. Je devais être blanc comme un linge. Il fallait pourtant que je lui cache mes blessures jusqu'à ce qu'elles se referment.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Mer 16 Oct - 22:16




Je le regardais dans les yeux, main dans la main. Je savais qu'il n'allait pas bien mais j'avais l'impression qu'il n'allait pas me dire pourquoi.
Lorsqu'il me tira vers lui pour m'embrasser je m'étais laissé faire. J'aimais tellement quand il faisait des actions comme celle-ci, j'aimais ça. Son coté doux, aimant, me faisait constamment chavirer. Bien entendu son coté mystérieux et protecteur aussi, mais parfois j'avais envie de savoir tout de lui... Même si nous avions tous besoin de notre petit jardin secret.

Lorsqu'il "m'expliqua" pourquoi il n'avait pas l'air bien, je savais qu'il me cachait quelque chose. Mais je ne voulais pas le forcer à me dire ses problèmes... L'aider à le faire pourquoi pas, mais il fallait que ce pas important vienne de sa part.

La dernière chose qui me poussa vraiment à savoir ce qui lui était arrivé fut son geste. Il posa sa main sur son flanc, comme si il souffrait.
Je n'aimais pas savoir que quelqu'un lui avait fait du mal, ou qu'il avait eu un accident. Il était tellement important pour moi, jamais je ne m'étais senti aussi bien qu'avec lui et je voulais l'aider, ou bien peut-être le protéger si ça se trouve... Peut-être c'était bagarré avec un autre étudiant, ou un accident tout bête, ou... Je ne savais plus quoi penser, mais penser qu'il avait eu un problème sans pouvoir y faire quelque chose ne me plaisait pas du tout.
Je le regarda alors droit dans les yeux et pris mon air sérieux.

Ethan... Qu'est-ce qu'il y a ? Tu t'es bagarré c'est ça ?

Je plongeais encore plus mon regard dans le sien en serrant ça main.

Tu sais tu peux me le dire, je ne vais pas t’engueuler. Si tu as des problèmes avec des connards je peux les exploser tu sais.

Je lui lâchai un gros sourire à la fin de la phrase avant de poser mon front contre le sien.

Personne n'a le droit de te toucher, tu le sais ? ...

Je ne comptais pas à ce qu'il me dise tout, mais je voulais qu'il sache que j'étais là pour lui quoiqu'il pouvait se passer.





Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Jeu 17 Oct - 8:44


Danny semblait inquiet et cela me faisait chavirer. Logiquement c'est à moi de m'inquiéter pour lui et pas l'inverse. Et je trouvais cette démarche totalement craquante. Je comprenais de plus en plus mon choix. Celui de mourir pour les protéger, le protéger. Je ne voulais pas qu'un garçon aussi gentil, calme et beau que lui tombe dans ses mains. Je ne voulais pas que sa nature soit dénaturée. Je ne voulais pas qu'il subisse le choc que mon frère et moi avions subi. Je ne voulais pas que ce sentiment horrible qui nous envahi quand nous tuons quelqu'un le change. Car oui mon frère et moi avions changé. Mais je ne voulais pas qu'il ressente cette horrible culpabilité qui le transformera comme elle nous a transformée.

Je plongeais dans ses yeux et souriais. Ce regard, pendant un instant il me fis oublier mon mal et je le tirais contre moi pour l'embrasser de nouveau et passer mes mains le long de son torse. Après quoi je remis ma main dans la sienne. Il eu alors son regard sérieux. Celui qu'il a quand il veut absolument comprendre ou savoir quelque chose. J'aime aussi ce regard sauf quand il est pour moi :

"Ethan... Qu'est-ce qu'il y a ? Tu t'es bagarré c'est ça ?"

Il plongea ses yeux dans les miens. Je profitais de se moment. Je sentais sa main serrer la mienne. Mais je ne savais pas quoi dire. Je ne voulais pas lui mentir mais en même temps si je voulais le préserver de mon monde, je n'avais pas vraiment le choix. Mais j'avais aussi peur de sa réaction quand il le découvrirait. Et il valait sans doute mieux que ce soit par moi qu'il apprenne cela que par quelqu'un d'autre. Je secouais la tête pour fuir son regard :

"Tu sais tu peux me le dire, je ne vais pas t’engueuler. Si tu as des problèmes avec des connards je peux les exploser tu sais."

Je rigolais et me blottissais doucement contre lui. Je me sentais bien là avec Danny, avec mon ange à moi. Il me souris ce qui me fit totalement fondre. Son front se posa contre lui et je fermais les yeux pour profiter du moment. J'aurais voulut que le temps se fige à cet instant, que plus rien ne vienne troubler notre rencontre sous cette arbre :

"Personne n'a le droit de te toucher, tu le sais ? ..."

Je ne savais pas quoi dire, du moins je ne savais pas comment le dire. Mais malheureusement pour moi, Deucalion avait la sale tendance à toucher à ce qu'il n'avait pas le droit de toucher. Tout ça dans le seul but d'accroître sa puissance.

Je regardais Danny et lui offrait un beau sourire :

"Je n'ai pas eu le temps de me battre. J'ai été pris par surprise j'ai rien pu faire. Et celui qui a fait ça, malheureusement pour moi, j'ai bien peur que ce soit une des rares personnes sur cette planète à pouvoir me toucher, dans le mauvais sens du terme bien sur."

Je faisais une pause avant de reprendre :

"Mais toi alors ça va ? T'as rien vu d'anormal dans le coin se matin ?"

Je l'embrassais :

"Dit ça ne te dit pas de t'asseoir que je puisse me mettre contre toi ? Sans vouloir paraître faible, la position debout me fatigue."

Je l'embrassais de nouveau en lui souriant.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Jeu 17 Oct - 22:09




Je le regardais. Il me souriait tout en expliquant à sa façon ce qu'il s'était passé... Mais je voyais bien à son regard et à son faux sourire qu'il craignait la personne qui lui avait fait ça.
L'une des rares personnes sur cette planète à pouvoir le toucher, mais qu'est-ce qu'il voulait dire ?? Soit le mec était hyper balaise, soit il parlait de moi... Mais cette option était à rejeter sachant que les seules fois où je le touchais c'était dans le bon sens du terme.

Je n'aimais pas le voir ainsi, mais je voyais bien qu'il n'allait pas vraiment m'en dire plus.
Le connaissant ça devait être pour me protéger, afin que je n'aille pas voir cet enflure et que je ne risque pas de me faire éclater.
Je savais qu'il était comme cela et j'adorais ça, même si parfois j'aurais voulu qu'il comprenne que j'étais là pour lui... Mais cela il le verrait tôt ou tard.

Je n'aime pas trop ça mon bébé... C'est un lâche de faire ça. Mais t'inquiet la prochaine fois je serais à tes cotés et je l'exploserais tranquille tu verras.

Comme à mon habitude j'essayais de le faire sourire avec ma joie et mes conneries.

Et sinon non... Je n'ai rien vu d'anormal, enfin rien qui m'ait choqué. Pourquoi ?

Je ne savais pas de quoi il voulait parler, mais ici il se passait tellement de choses étranges qu'au final on y prêtait plus attention.
On s'embrassa puis il voulut qu'on se pose. Ce que je fis direct après l'avoir ré-embrassé.

Une fois au sol il vint se poser contre moi. J'adorais ça, je pouvais à la suite le caresser, mettre ma main dans ses cheveux, lui faire de petits baisers.... Bref, être bien.

Tandis que je lui caressais les cheveux avec ma main gauche et effloraison ces pectoraux avec la droite je me mis à prendre un air plus que sérieux.

Ah si bébé, maintenant que tu en parles il s'est passé quelque chose de vraiment très étrange ce matin...

Je serais un peu mes deux mains histoire de le faire rentrer dans mon récit.

Tout à l'heure je marchais dans le couloir... Et j'ai croisé Joé, le jeune brun un peu étrange mais très gentil. Et là il s'est passé un truc qui m'a bouleversé sur le coup...

Je lui laissais un petit blanc afin de faire monter le suspense.

... Oui... Il avait une de ces gaules !! J'ai failli me prendre un casier tellement j'ai été sous le choc !!

Je me mis à exploser de rire tout en continuant de le caresser.





Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Ven 18 Oct - 17:17


Je lui souriais et rigolais quand il me dit qu'il allait mettre la tête au carré à Deucalion. C'était à la fois touchant et alarmant. Touchant parce que en dehors de mon frère, personne ne s'était vraiment occupé de moi et alarmant parce que je ne sais pas du tout ce qu'il allait oser tenter pour me venger, et que dans tous les cas Deucalion le sentirait arriver et le tuerais sans même réfléchir.

Mais je m'arrêtais vite de rire. Ça me faisait un mal de chien au niveau de la cage thoracique. Mais je me concentrais sur lui pour faire passer la douleur. Rien que de le regarder et le toucher, j'étais bien. Très bien même. Et puis il avait dit que rien d'anormal n'avait été détecté. Je me posais délicatement contre lui, ma nuque contre son épaule. Ses mains parcouraient mon corps. Sa main gauche parcourait mes cheveux, sa bouche se posait parfois sur mon cou pour me faire un baisé et sa main droite caressait mes pectoraux.

Je lui prenais sa main dans la mienne afin qu'elle arrête de parcourir mon corps. Si jamais il tombait sur une zone humide et toute ensanglantée, il allait se poser des questions et sans doute appeler les secours. Je faisais ça le plus naturellement du monde et embrassais le dos de sa main. J'ouvrais les yeux et plongeais dans les siens, déposant rapidement un baisé sur ses lèvres. J'aurais voulut resté là pour l'éternité.

Mais il me parla alors d'un truc étrange qu'il avait vu. Je restais figé et retenais ma respiration. Mais il m'avait fait une fausse frayeur. Je ne pouvais pas me retenir de rire tellement ce qu'il venait de dire était incongru. Mais je m'arrêtais de nouveau bien vite croisant mes bras sur ma poitrine, cherchant à reprendre mon souffle. J'allais vraiment mal. Ma vision était brouillait par la douleur. Et je n'arrivais pas à le cacher.

Mais qu'est ce que pouvait bien faire mon corps ? Pourquoi il ne cicatrisait pas ? Je veux bien que ces blessures étaient causées par un alpha et sans aucun doute très profonde mais quand même. Je posais mon front sur le torse de Danny et mordais mon avant bras pour éviter d'hurler de douleur. Je relevais quelques secondes plus tard ma tête et le fixait droit dans les yeux :

"J'ai trop mal. Ça te dit que l'on aille chez toi ? Je voudrais pas trop rester à découvert."


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Jeu 24 Oct - 22:29




Je n'aimais pas l'état dans lequel il était, plus le temps passait et plus j'avais l'impression qu'il souffrait vraiment. Comment et pourquoi quelqu'un s'en était pris à lui ?? Et surtout, qui ?!
Je ne comptais pas lâcher l'affaire mais je ne voulais pas l’embêter avec mes questions, surtout pas dans l'état qu'il était mon pauvre bébé.
Je commençais donc à me mettre dans la tête de le découvrir et de le venger. Personne n'avait le droit de toucher à mon mec et de le mettre dans cet état. Lui qui était si doux et gentil, je ne comprenais pas pourquoi on aurait voulu lui faire du mal...

Puis, après avoir rit, il se mit limite à se plier en deux... Je ne savais pas quoi faire mise à part le cajoler encore plus... Puis il posa sa tête sur moi. J'adorais lorsqu'il faisait ça, on était seulement bien,un petit couple heureux d’être ensemble... Bien que là, visiblement, il allait tout sauf bien justement.

Bébé, bien-sur qu'on peut aller chez moi. C'est encore mieux comme ça je pourrais m'occuper de toi correctement.

Je lui fis un petit clin d’œil sur la fin de ma phrase. A vrai dire penser qu'il s'était battu, tout en m'énervant, m'excitait au plus haut point. Je l'imaginais en sueur en train de tabasser un autre mec. Et oui, je voyais bien mon homme en mode bourrin sexy.

Mais là je ne pouvait enlever mon regard du sien, il était tellement beau. Son visage carré et pourtant rempli d'une douceur sans précédant, sa magnifique bouche que j'avais envie d'embrasser toutes les cinq secondes, ses cheveux que j'aimais caresser et ses yeux... Ah, je pouvais rester comme ça des heures, perdu dans la beauté ténébreuse de son regard qui tout en étant mystérieux, était à la fois rempli d'amour.
Vous l'aurez compris, je l'aimais et pour rien au monde je ne voulais qu'il aille mal.

Je me relevais doucement, l'emmenant avec moi afin de l'aider, avant de l'attraper doucement par la taille avec une main pendant que l'autre attirait sa bouche contre la mienne.
Je lui déposais un doux baiser puis mis son bras autour de mon coup.

Je ne veux plus te laisser seul mon cœur... Viens on y va.





Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Ven 25 Oct - 20:37


Aux yeux de n'importe qui, ce moment entre les deux amoureux devait paraître anodin. Mais pour moi c'était une joie immense qui imprégnait tout mon être. Effectivement je n'avais pas vraiment eu de moments tendres avec qui que ce soit depuis un bon moment. Ma jeunesse n'avait pas été joyeuse et ma lycantropie et surtout le fait d'appartenir à la meute de Deucalion, avait effecé toute trace de sociabilité du jeune loup-garou que j'étais.

Mais depuis ce fameux jour à la bibliothèque, où nos regards c'étaient croisés pour la première fois, cet état de fait avait changé. Plus rien à voir. Au début je voulais juste mettre la pression sur Scott. Mais voilà, de fils en aiguilles, j'avais fini par aimer Danny de tous mon coeur.

Alors non ce moment de paix et de tranquilité n'avait rien d'anodin. Au contraire il voulait tout dire. L'amour qui c'était développée en moi m'avait changé au point que j'avais trahi Deucalion. Je l'avais même défié, prêt à mourir pour sauver Danny et les autres. Alors oui l'adolescent insensible qui était arrivé à Beacon Hill était partie pour toujours. Enfin je l'espérais.

Je me surprenais à penser que Danny et moi ce serait pour la vie. Que rien ne nous empêcherais de vivre ensemble. Et pour moi ce moment intime que nous vivons en ce moment est de toute première importance. Je profitais de ses caresses, capturant sa main libre dans les miennes, la caressant doucement et l'embrasssant de temps à autres.

Inutile que nous nous parlions. Nous nous contentons de ressentir les bienfaits que nous nous procurons. Sa main qui passe dans mes cheveux me fais frissoner, ses baisés répétés me faisaient sourire et son regard perçant et magique fiché dans le mien me faisait battre le coeur à trois mille à l'heure. Je fermais un instant les yeux quand il m'aida à me relever passant sa main autour de son coup. Je ne disais rien mais une vive douleur s'empara encore de moi.

J'avais noté son clin d'oeil un peu plus tôt et lançais alors que nous nous dirigions vers chez lui :

"Il faudra pas trop me bousculer mon ange. J'ai mal partout."

Ma démarche était saccadée et arrivé chez lui, je soufflais comme un boeuf pour m'éviter de hurler de douleur. Il m'aida à m'asseoir sur le sofa avant d'aller refermer la porte. Je me couchais dessus doucement et attendais qu'il revienne. Quand enfin sa charmante bouille se montra, je l'accueillis avec un grand sourire :

"On reste là ou bien on va dans ta chambre ?"

J'ajoutais un clin d'oeil pour lui montrer que j'avais compris ce qu'il m'avait dit plus tôt. Je me levais tant bien que mal et me dirigeais vers sa chambre. Et si jamais il ne voulais pas et bien j'avais un plan de secours. Sa chambre était la porte juste à coté de la salle de bain.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Mar 5 Nov - 10:30




Il avait du mal à marcher, chaque pas donnait l'impression qu'on lui enfonçait des couteaux dans le ventre... On allait donc le plus lentement possible.
Les gens qu'on croisait nous regardaient avec leurs regards emplis de jugements... Chose qui m'énervait un peu, mais n'étant pas dans le meilleur moment pour leur lancer mes petits pics je me contentais de leur lancer de grands sourires totalement faux n'ayant pour but que de leur dire "Allez vous faire ...".

Après une marche qui parut une éternité nous étions enfin arrivés chez moi.
Ni une ni deux j'installais mon bébé sur le sofa, afin qu'il se repose de cette marche qui avait surtout pris une tournure de souffrance que de balade.
Après avoir refermé la porte je retournais vers lui... Son magnifique sourire me faisait craquer. Il avait cette petite fossette juste à coté de sa lèvre qui me donnait à chaque de folles envies de l'embrasser, de lui sauter dessus. Mais là ce n'était pas vraiment le moment.
Enfin c'était ce que je pensais avant qu'il me propose d'aller dans la chambre... Quelle question !! Bien-sur que j'en avais envie, mais rien que penser à son état me mettait de sacrés bâtons dans les roues. Je ne voulais pas lui faire mal, il était tellement mal en point que je ne nous voyais pas faire nos ébats habituels.

Après un gros sourire je vins le prendre afin de l'emmener dans le lit. Après l'avoir couché je me mis à ses cotés, la main dans ses cheveux et mon regard dans le sien.

Bébé... Je ne pense pas que tu sois dans un état au top pour faire ça...

Je continuais à lui caresser les cheveux tout en le frôlant avec mon autre main.

Reposes toi mon cœur, quand tu iras mieux je te promets que ce sera un feu d'artifice.

Je lui fis mon plus gros sourire avant de blottir sa tête sur mon torse et d'embrasser son front avec amour.

Etre posé comme cela était une chose que j'adorais. Je pouvais sentir son odeur, sa chaleur. J'aimais le sentir contre moi, le sentir tressaillir sous mes caresses, sentir mon cœur s’accélérer et mon souffle ralentir lorsqu'il me faisait son doux regard.... Bref, le sentir tout entier comme si nous ne faisions qu'un.





Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour Mar 5 Nov - 12:00


Mon amour me mena à sa chambre en m'aidant à me déplacer. Je profitais de la situation pour caresser son torse de ma main libre et lui lancer des regards plein d'amour. Une fois sur le lit, je me mettais à l'aise contre lui et l'embrassais passionnément. Ma tête contre son torse, j'entendais son cœur s'emballer pendant que sa main caressais mes cheveux et que l'autre frôlait mon corps, ce que me fis frissonner.

A sa demande, je me blottissais contre lui et fermais les yeux afin de me reposer. Effectivement, je n'étais absolument pas en état de faire nos galipettes habituelles. Mais me sentir ainsi contre lui me faisait aller mieux. En fait j'allais mieux depuis que j'étais avec lui, que je savais qu'il ne risquait rien. Je passais ma main sur son torse et soulevais son tee-shirt afin d'avoir un contact direct avec sa peau.

Je caressais doucement son torse m'attardant sur ses cicatrices. Je me souvenais de la première fois où je les avais vu. Je lui avait demandé s'il aurait préféré qu'elles disparaissent et lui m'avait dit qu'il les aimait bien car ainsi il avait l'air d'un survivant. Je l'enlaçais tendrement et l'embrassais de nouveau.

Puis je posais doucement ma tête sur son pectoral gauche que j'embrassais aussi :

"T'ai vraiment adorable."

Je lui souriais alors que mes yeux se fermaient de nouveau. Je me donnais à lui. Il pouvait faire ce qu'il voulait de moi. J'avais vécu maints calvaires pour arriver à cette stabilité. Et j'étais prêt à tout pour la sauvegarder. Il ne savait pas encore tout de moi mais peut-être bientôt devrais-je tout lui avouer ? Comment réagirait-il ? Je ne sais pas. C'est pourquoi je préférais vivre tout intensément avec lui.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Bienvenue à Warren

MessageSujet: Re: Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour





Revenir en haut Aller en bas

Qu'est ce que nous ne ferions pas par amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet
» Nous aimons… nous participons
» "Bienvenue à Gattaca" : cette fois, nous y voilà
» La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux. { Casus Belli
» ♪ Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... ♫ [PV Harmonic Prose]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't be afraid by the moon :: L'extérieur-